ÉPIGRAPHE...

  • Tu foules le chemin antique où, de place en place, le nom des Césars verdit sur les colonnes vénérables...

ANCIENNES BANNIÈRES

BLOGS DU MÊME AUTEUR...



AUTRES SITES...




GALOUFLOHICISMES...

  • Au déjuc obombré...
    Un anachorète valétudinaire et apopathodiaphulatophobique se solaciait aux sons des flatus ventris, premices d'une exonération stercorale. Assis sur sa marie-salope, rubigineuse et usée, il tripotait, songeur, sa petite diaule éburnéenne, ioulant une barcarolle propitiatoire. Vint une bourrelle érémitique, onychophage et nidoreuse. Fixant, d'un oeil torve, la glabelle pubescente de la turbide et chattemite sibylle, l'ancien cénobite ex cathédra lui dit alors : "HOLA, JEUNE NYCTALOPE AU SINCIPUT LISSOTRICHE ! Vous serez ma succube et moi votre sigisbée !... Montez sur mon tillac, voir ma pinacothèque !..."

    Galou...

MÉTÉO EN DIRECT...

« Le Castellas de Montpeyroux... | Accueil | Après un repos bien mérité... Prenons un peu de hauteur... »

dimanche 26 août 2007

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83452313369e200e54ed196e08833

Voici les sites qui parlent de Le Castellas de Montpeyroux (suite)... :

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

UN INTÉRÊT PLANÉTAIRE...

SURVOL DU TRACÉ DE LA VIA DOMITIA...



UN PEU D'HISTOIRE...

  • C'est vers 120 avant J.-C. que le proconsul CNEIVS DOMITIVS AHENOBARBVS, qui venait d'annexer la région, entreprit la construction d'un gigantesque axe routier qui devait traverser toute la Gaule transalpine. En prenant son nom, la voie antique devint la VIA DOMITIA.
    Il fonda également la COLONIA IVLIA PATERNA CLAVDIA NARBO MARTIVS, la future capitale de la Provincia (première province romaine créée hors d'Italie) qui devint la PROVINCIA NARBONENSIS (Narbonnaise) sous l'empereur Auguste.
    CNEIVS DOMITIVS fonda également FORVM DOMITII situé non loin de l'actuel village de Montbazin.
    Outre le bornage initial datant de la République, VII autres bornages, datant de l'Empire, ont été répertoriés pour les périodes correspondant aux empereurs :
    Auguste - 3 av. J.-C.
    Tibère - 32 ap. J.-C.
    Claude - 41 ap. J.-C.
    Antonin-Le-Pieux - 145 ap. J.-C.
    Galère - 305-311 ap. J.-C.
    Constantin - 313-324 ap. J.-C.
    Julien - 361-363 ap. J.-C.

LES GOBELETS DE VICARELLO...

ÉCHAPPÉES...

REMERCIEMENTS...

  • Nous remercions Mariève, Pascale et Véronique pour leurs interprétations musicales :
    Cadence de la Valse des Fleurs (Casse-Noisettes)
    de Piotr Tchaïkovsky
    (Véronique à la grande harpe de concert)
    Haru No Umi de Miyagi Michio
    (Mariève à la flûte et Véronique à la harpe)
    Pathético de Marc Berthomieu
    (Mariève à la flûte et Véronique à la harpe)
    La Méditation de Thaïs de Massenet
    (Pascale au violon et Véronique à la harpe)...

Ma Photo
Blog powered by Typepad